(Brésil) Jericoacoara

 

Localisation, Commodités, Civisme

Dernière mise-à-jour: Février 2005

Localisation

Jericoacoara est un petit village isolé du nord-est du Brésil sur le bord de l’océan Atlantique. Situé un peu sous la ligne de l’équateur, c’est un petit coin de paradis, exotique à souhait, construit sur une dune de sable. Grâce aux Alizés, les conditions de planche à voile conviennent à tous les goûts dans un climat de rêve. « Jeri » est sans doute l’endroit idéal pour faire ses débuts en navigation de vagues.


S'y rendre

À partir de Montréal, le vol (au coût de ±1400$ sans l’équipement et ±1700$ avec l’équipement) comprend 2 escales. Selon la compagnie aérienne choisie (Air Canada, American Airline ou United), la première escale se fait à Toronto ou aux États-Unis et la deuxième, à Sao Paulo au Brésil (durée du vol d’environ 16 heures, incluant l’attente à la première escale). Ensuite, il faut prendre un vol avec la compagnie aérienne Varig Brazil pour se rendre à la ville de Fortaleza (durée du vol d’environ 5 heures, plus l’attente à la deuxième escale).

De là, il reste à faire un trajet de 4 à 5 heures de route pour parcourir les 280 km jusqu’au village de Jericoacoara. On peut le faire en autobus (±25$ par personne) si on n’a pas d’équipement de planche à transporter sur le site et c’est plus long (5 à 6 heures), sinon on doit réserver un transfert avec guide en véhicule 4X4 (genre Land Rover et à 200$ pour le véhicule/ aller seulement). On peut réserver celui-ci en passant par le club Vela ou par internet mais il est recommandé de se renseigner sur les prix avant de s’engager. Ceux qui pensent s’y rendre sans guide, oubliez ça, à moins d’avoir un GPS! À moins qu'un immense slalom à travers des troupeaux d'animaux de toutes sortes sur une route qui n'est même pas indiquée sur la carte soit une aventure qui vous tente ! Le périple prend au total environ 30 à 36 heures (moins long au retour à cause du décalage qui fait gagner 2 heures) avant d’arriver sur le site, au fin fond du Brésil.


Le transport de l’équipement par avion se fait assez bien (penser à apporter des sangles). On dépose le tout à Montréal pour le récupérer après le vol, à l’aéroport de Sao Paulo. Ensuite, il s’agit de le placer pour le transfert à Fortaleza, puis pour celui vers Jericoacoara. Pour des vacances de 2 semaines, le coût du transport est identique à celui de la location, alors c’est une question de choix personnel mais si les vacances sont prévues pour 3 semaines et plus, il sera moins cher de plancher avec son propre équipement que de louer.

Il est obligatoire de détenir un visa d’entrée pour le Brésil (75$). Pour l’obtenir, il faut se présenter au consulat  du  Brésil  à Montréal ou à Ottawa  avec  passeport, photos, carte de crédit,  photocopie du billet d'avion et de l'endroit prévu pour l’hébergement.  Le délai est  en  général de quelques jours (2 à 4) pour  recevoir le  visa. Il est aussi possible d’en faire la demande par la poste (de préférence par courrier enregistré étant donné les documents inclus) mais c’est un peu plus long.

 

 

Commodités

Il faut absolument apporter des « reals », la monnaie brésilienne. Là-bas il n’y a pas de banque alors il faut prévoir assez de liquidité.

Sur place, il y a de l’hébergement pour tous les goûts et toutes les bourses, du moins cher à 5$ par nuit au plus cher à 200$ par nuit. Le meilleur rapport qualité/ prix se situe aux alentours de 25 à 30$ Can par nuit pour 2 personnes, déjeuner inclus. Les pousadas, petits hôtels qui abondent dans le coin, constituent le meilleur choix. Par contre, il vaut mieux éviter le centre-ville! L’ambiance est très bruyante, surtout les mercredis et samedis soirs, car la musique y joue toute la nuit. La location d’une maison est toujours possible, mais elles sont rares et la plupart du temps peu recommandables.  Alors  il est préférable de louer sur place en prenant bien le temps de la visiter l’endroit avant de payer.

Il y a aussi la possibilité d’y faire du camping mais certaines pousadas sont moins dispendieuses ou à peine plus chères que le tarif du camping.

La bouffe est excellente et se compose de beaucoup de riz, de fèves, de poisson, de poulet, de pizza, de pâtes, de fruits mais avec peu de légumes. La viande rouge est plus ou moins bonne. Les prix varient de 2.50$ Can pour un plat commercial ( riz, fèves, filet de poisson ou de poulet et petite salade) à 15$ pour un repas plus raffiné (scampies). Il y a plusieurs restaurants dont les meilleurs sont Carcara, Whoopee, Chocolate, cafe Brasil, sabor Da terra ainsi que quelques petits restaurants « locaux ».


Pour la location d’équipement de planche à voile, le seul centre officiel de location est Vela\club dos ventos (planches JP et voiles Neil pryde). Plusieurs services sont offerts au centre : restaurant, douches, 5 à 7, etc... Ce club est très beau mais attire aussi beaucoup de monde, donc la réservation est nécessaire sinon, vous pourriez vous retrouver sans équipement avec les ânes, les bœufs et les chiens toute la journée. Les clubs commencent à avoir de la difficulté à répondre à la demande et comme le choix est limité, il est nécessaire d’arriver tôt le matin. En plus, on doit constamment réajuster les harnais, foots-straps…


Il y a sur place plus ou moins 3 centres qui offrent des espaces d'entreposage de l'équipement personnel, moyennant des frais. Vela, est le plus cher mais le mieux situé par rapport au plan d'eau. À proximité du Véla, il y a un petit « local » qui offre le service (par contre un peu dangereux pour le vol) et tout juste à côté, la pousada Ponda da pedra qui est une excellente place pour entreposer l’équipement. Il y a encore 1 ou 2 autres sites mais ils sont vraiment situés plus loin, ce qui devient beaucoup plus compliqué.

Le village de Jericoacoara est très sécuritaire, contrairement aux grandes villes comme Rio de Janeiro ou Sao Paulo. Il n’y a pratiquement pas de violence et les gens sont très sympathiques. On peut se promener la nuit sans danger. La ville de Fortaleza est également assez « sécuritaire". Cependant, il est conseillé de cacher le passeport et l’argent parce qu’à l’occasion, certaines personnes se sont fait voler. Mais en règle générale, les propriétaires des pousadas ont l'œil ouvert. Si vous décidez de louer une maison, faites gaffe! En fait, les seules personnes qui peuvent vous voler sont les autres touristes.


Pas de « bebittes » dangereuses, que des petits lézards, crapauds, chiens, chats, chevaux, ânes et vaches dans les rues

La vie nocturne est très agréable sur place mais elle commence très tard (pas avant 11.00H et les locaux arrivent plus tard). On peut essayer dans les bars le petit drink local, le caipirinha ou le capeta.

À Jericoacoara, tout est proche (restaurants, magasins…) alors c’est un endroit parfait si le conjoint ne planche pas.

Un aperçu du coût du voyage pour 3 semaines :


billet d'avion= ±1400$
visa=75$
logement 21 jours = 300$
bouffe 21 jours = 350$
alcool et autres petites choses = 100$

 
Plan A  (location)

Plan B   (équipement personnel)

Dépenses générales

2225$
2225$
Transport aller-retour
20$(autobus)
200$(4X4)*
Locations d'équipement
680$
-

Supplément pour bagages dans avion

-
250$
Entreposage
-
75$
Total
2925$
2750$

*(sur une base d'un voyage à 2 personnes)


Plan A (location): Dépenses de voyage 2425$ + location d’équipement 680$ =3100$-175$ si on prend l’autobus+2925$


Plan B (équipement personnel): total de 2425$+ 250$ d’avion pour supplément de bagage+ 75$ entreposage = 2750$

Le transport représente la partie la plus dispendieuse des dépenses car une fois sur place, le coût de la vie n'est vraiment pas cher !


Civisme

Les brésiliens ne  comprennent pas beaucoup l'anglais ou le français, alors le dictionnaire de traduction est essentiel. Essayez de parler portugais,  les brésiliens aiment  bien ça!